Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:La nouvelle négro-africaine d'expression française pendant la période coloniale (1917-1960)
Authors:Midiohouan, G. OssitoISNI
Dossou, M.ISNI
Year:1992
Periodical:Afrique 2000: revue trimestrielle
Issue:10
Pages:87-108
Language:French
Geographic terms:Subsaharan Africa
France
Subjects:colonialism
literature
French language
short stories
Abstract:Considérant le critère de la brièveté comme déterminatif, l'histoire de la nouvelle d'expression française en Afrique noire remonte aux années 20. Les particularités de la nouvelle africaine sont les suivantes: les textes sont souvent purement descriptifs, exemptes de drame, et la place donnée au surnaturel est importante, ce qui fait que la nouvelle africaine se rapproche du conte. Les pionniers dans le genre sont des Sénégalais, qui ont détenu un quasi-monopole durant la période coloniale. La plupart des ces nouvelles ont paru en feuilleton, et ce mode de publication a privilégié la forme courte, tandis que l'existence d'une presse écrite relativement nombreuse au Sénégal en a favorisé la production. L'évolution thématique pendant l'époque coloniale comprend deux étapes. La première, de 1917 à 1945, est marquée par la nouvelle culturaliste, qui épouse le point de vue du colonialisme et en fait l'apologie, outre qu'il existe aussi un contre-courant (la nouvelle anticoloniale) d'un journalisme militant. Pendant la deuxième période, de 1945 à 1960, deux nouveaux courants s'affirment: la nouvelle anecdotique et la nouvelle sentimentale, tandis que la nouvelle culturaliste rénovée s'oriente vers la civilisation africaine. Ce n'est qu'au lendemain de la Seconde guerre mondiale que le genre commence à affirmer une identité formelle. Avec une chronologie de la production, notes, réf.
Views