Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database

Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:L'interventionnisme de l'État marocain à l'épreuve de l'ajustement
Authors:Malki, Habib elISNI
Doumou, AbdelaliISNI
Year:1987
Periodical:Annuaire de l'Afrique du Nord
Volume:26
Pages:283-298
Language:French
Geographic term:Morocco
Subjects:economic policy
public sector
Abstract:Les exigences du système de l'économie mondiale imposées aux États du Tiers-Monde parce qu'elles ne procèdent que des considérations pures d'efficacité économico-financière se révèlent inconciliables avec les contraintes internes de légitimation des régimes politiques en place. C'est dans ce cadre que sont évaluées ici les implications du désengagement relatif de l'État marocain dans les années 80 de plusieurs secteurs tant économiques que sociaux qui sont une composante importante du système légitimatoire du régime politique. À l'égard de la restructuration du secteur public, il faut souligner le rôle essentiel que celui-ci tient dans la fonction de légitimation de l'État au Maroc. Le rôle du secteur public n'est intelligible qu'au regard de la conception patrimoniale qu'a l'État des entreprises publiques; c'est-à-dire en tant que 'titres de faveur' octroyés, comme patrimoine propre, à la techno-bureaucratie en contre-partie de ses 'services'. Mais, privilégiant la ponction plus que la production, l'administration publique a maintenant épuisé les bases marchandes de la légitimité. Les effets du désengagement de l'État, composante stratégique de la politique d'ajustement structurel - la dégradation du niveau de vie des populations, les malaises de la techno-bureaucratie - affecteront le système d'alliances sociales du régime politique et risquent de conduire à une crise politique, ce qui pose des limites majeures à la privatisation. Notes, réf.
Views