Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home Education in Africa Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Indépendances africaines et déscolarisation de la jeunesse: l'école occidentale dans la littérature africaine d'avant et d'après l'indépendance
Author:Wufela, André yaek'Olingo
Year:1992
Periodical:Journal of Asian and African Studies (Tokyo)
Issue:44
Pages:145-166
Language:French
Geographic term:Cameroon
Subjects:intellectuals
schooling
novels
Abstract:Depuis les indépendances africaines, beaucoup de changements se sont opérés chez les Africains tant dans leurs mentalités que dans la saisie de la réalité objective. Est-ce qu'il en a été ainsi à propos des rapports existant entre l'école, les intellectuels et le pouvoir? L'analyse s'appuie sur des oeuvres de fiction des écrivains camerounais, d'une part celles qui portent sur l'époque coloniale, à savoir 'L'Aventure ambiguë' de Cheikh Hamidou Kane, 'Mission terminée' et 'Le pauvre christ de Bomba' de Mongo Béti, 'Ville cruelle' d'Eza Boto, 'Une vie de boy', 'Chemin d'Europe' et 'Le vieux nègre et la médaille' de Ferdinand Oyono, 'Cette Afrique-là' de Jean Ikelle-Matiba, et 'Afrique nous t'ignorons' de Benjamin Matip, d'autre part celles portant sur l'Afrique indépendante, à savoir 'Afrika-ba'a' de Rémy Médou Mvomo, 'Vive le président, la fête africaine' de Daniel Ewandé, et 'Perpétue et l'habitude du malheur' de Mongo Béti. L'examen de l'image de l'école, des écoliers ou des intellectuels ainsi que les rapports entre les intellectuels et le pouvoir, tels qu'ils sont décrits ici, permet de constater qu'à l'engouement pour l'école de l'homme blanc, pendant la colonisation, a succédé, après l'indépendance, le refus de l'école. De plus, les autorités au pouvoir dans le Cameroun indépendant manifestent de la méfiance à l'égard des intellectuels contestataires, et la masse émet des réserves sur leurs motivations profondes. Bibliogr., notes, réf.
Views