Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database

Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:L'aporie d'al-'Ashmawy et les limites de l'anthropologie relativiste: est-il possible de décrire comme un fait culturel la position de deux cadis sur l'application de la sharî'a?
Authors:Ferrié, Jean-NoëlISNI
Radi, SaâdiaISNI
Year:1995
Periodical:Droit et cultures
Issue:30
Pages:65-76
Language:French
Geographic term:Egypt
Subjects:corporal punishment
Islamic law
criminal law
Abstract:Dans de nombreux débats portant sur le droit et des manières d'infliger de la souffrance (notamment dans le cadre de l'application de la charia) on demande aux anthropologues de présenter un point de vue contextualiste. Les critères d'évaluation de la légitimité de la souffrance infligée sont envisagés comme des points de vue culturels incommensurables. Le présent article montre les limites d'une telle position qui relève de l'anthropologie relativiste. Les auteurs se fondent sur l'étude de la rhétorique de deux juges égyptiens, l'un, Abd al-Qâdir 'Uda, argumentant en faveur de l'application de la charia, l'autre, Muhammed Saïd al-'Ashmawy, affirmant que cette revendication est dénuée de sens (tout au moins juridique) dans la mesure où les 'hudûd' (sanctions pénales prévues par le droit islamique) sont quasiment inapplicables. Leurs deux raisonnements aboutirent au même résultat: faire du langage de l'islam, le seul langage légitime pour parler en public dans l'Égypte contemporaine. En fait, il ne s'agit pas d'un fait culturel mais d'un fait politique. Les auteurs concluent que la position relativiste est de même nature que la position des deux juges en ce qu'elle contourne la question éthique. Bibliogr., notes, réf., rés. en français (p. 150), en anglais (p. 153) et en allemand (p. 156).
Views

Cover