Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Le pouvoir, le sang et la mort dans le royaume asante au XIXe siècle
Author:Terray, EmmanuelISNI
Year:1994
Periodical:Cahiers d'études africaines
Volume:34
Issue:136
Pages:549-561
Language:French
Geographic term:Ghana
Subjects:African religions
sacrificial rites
Ashanti polity
history
traditional polities
Link:https://doi.org/10.3406/cea.1994.1473
Abstract:Au 19e siècle, le phénomène des sacrifices humaines vaut au royaume asante (dans l'actuel Ghana) la réputation sinistre qui lui sera attachée au moins jusqu'aux premières années du 20e siècle. Après avoir pris la mesure du phénomène, à partir des données enregistrées par différents visiteurs européens de l'époque, l'auteur examine les explications avancées pour déterminer la signification et la fonction des sacrifices. Ceux-ci avaient probablement un intérêt social et politique: selon les responsables asante eux-mêmes, les exécutions capitales et les cruautés dont elles sont précédées étaient nécessaires pour dissuader les criminels et frapper de terreur la populace turbulente qui peuplait la capitale de Kumasi. D'ailleurs, c'était le roi qui détenait le monopole des effusions de sang. Mais les sacrifices avaient surtout une fonction religieuse: le sang était offert par le peuple vivant aux ancêtres et à la Terre-Mère pour leur restituer un peu de la vie qu'il avait reçue d'eux. Il s'agissait là d'une sorte de dette, dont l'acquittement était l'une des tâches essentielles de l'État et du pouvoir: c'était une condition nécessaire de la prospérité et de la grandeur du royaume. Bibliogr., note, réf., rés. en anglais (p. 745).
Views

Cover