Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database

Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Le Congo pour tombeau: à propos de 'Brigitte Austin' le dernier roman de Max Waller
Authors:Balberghe, Émile VanISNI
Fettweis, NadineISNI
Year:1996
Periodical:Zaïre-Afrique: économie, culture, vie sociale (ISSN 0049-8513)
Volume:36
Issue:301
Period:janvier
Pages:25-48
Language:French
Notes:biblio. refs.
Geographic terms:Congo (Democratic Republic of)
Congo (Republic of)
Central Africa
Congo Free State
Subjects:images
literature
French language
history
Brigitte Austin (title)
About person:Max Waller (1860-1889) pseud. for Maurice WarlomontISNI
Abstract:En 1930 'La revue générale' publiait 'Brigitte Austin', la dernière oeuvre du poète, nouvelliste et essayiste belge Maurice Warlomont (1860-1889), plus connu sous le pseudonyme de Max Waller. Ce récit, écrit en 1888/1889, s'inscrit dans la littérature belge non coloniale sur l'Afrique et fut inspiré à l'auteur par les lettres de son frère Charles Warlomont, lieutenant de grenadiers, mort à Boma (État indépendant du Congo, l'actuel Zaïre) après un an de séjour au Congo. Les auteurs éclaircissent le rapport entre les faits biographiques et le récit, et en dégagent les thèmes majeurs. Il ressort du roman une image négative de l'Afrique; le continent noir fait peur au protagoniste qui fait preuve d'un profond sentiment de supériorité envers les 'nègres' qu'il méprise. Pourtant les passages les plus négatifs ont été censurés. Il s'agit de passages où la motivation 'civilisatrice' des Belges partis pour l'Afrique est mise en doute. Il est fait allusion aux problèmes d'argent qui ont poussé le protagoniste à quitter la Belgique. Or, en 1930, les attaques contre l'entreprise léopoldienne ne sont plus de mise. EIC, devenu le Congo belge en 1908, est en plein essor et il serait de mauvais goût de rappeler que cette colonie fut bâtie principalement par des aventuriers ou des malheureux. Notes, réf.
Views