Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database

Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:L'universitaire en Afrique noire: un facteur de libération et de construction nationales? à quelles conditions?
Author:Metena M'Nteba, Simon-PierreISNI
Year:1996
Periodical:Zaïre-Afrique: économie, culture, vie sociale (ISSN 0049-8513)
Volume:36
Issue:304
Period:avril
Pages:161-175
Language:French
Notes:biblio. refs., ills.
Geographic terms:Subsaharan Africa
Africa
Subjects:intellectuals
education
Universities and colleges
higher education
Economic and social development
Abstract:Aux lendemains des indépendances africaines, trois modèles théoriques ont tenté d'expliquer le démérite de l'intellectuel en Afrique noire: la théorie de l'aliénation, la théorie de la traîtrise et de l'envoûtement par l'artefact, la théorie du faux calcul stratégique. Aujourd'hui, une quatrième théorie s'est fait jour: la capture de l'instance savante par le politique. Cependant, selon l'auteur, le véritable problème est qu'en Afrique l'enseignement ne veut pas dire éducation mais instruction. Ainsi l'acquisition du savoir ne peut préparer que soit l'accès au pouvoir et à l'avoir, soit aux statuts de serf ou de mercenaire. Le savoir n'est vécu que comme un capital de puissance statutaire et financière. Au Zaïre, les universitaires se considèrent surtout comme des 'promoteurs'. Dans cette perspective, le peuple est le client à qui le 'promoteur' doit vendre sa compétence. Il faut donc tenir le 'peuple-client' à distance des moyens producteurs des richesses et des circuits du négoce afin qu'il ne s'émancipe ni ne brise la relation de clientélisme. Or, l'accomplissement de la mission de l'intellectuel, qui consiste à éduquer le peuple à l'autonomie de la pensée et à la liberté raisonnable, exige l'adoption d'une éthique de la liberté responsable. Notes, réf.
Views