Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database

Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Stratégies de développement pour l'Afrique: ajustement structurel ou développement des capacités humaines?
Author:Kalonji Ntalaja
Year:1996
Periodical:Zaïre-Afrique: économie, culture, vie sociale
Volume:36
Issue:310
Period:décembre
Pages:519-526
Language:French
Notes:biblio. refs.
Geographic terms:Subsaharan Africa
Africa
Subjects:development
economic policy
Economics, Commerce
Structural adjustment programmes
Economic reform
Human capital
Abstract:Dans sa recherche de voies de développement économique et social, l'Afrique sub-saharienne est confrontée à deux catégories de stratégies: celle économico-financière et celle du développement humain. La première stratégie, longtemps soutenue par les institutions de Brettons Woods, met l'accent sur l'ajustement des variables macroéconomiques. La deuxième stratégie, animée par les organisations des Nations Unies et les ONG, s'oriente en priorité vers le développement des capacités humaines (santé, environnement, éducation et nutrition) comme points de chute des actions de développement du continent. Le présent article explore la performance des deux stratégies de développement. Il examine d'abord les résultats empiriques de deux études, celle de Robert J. Barro et Jong-Wha Lee (1993) et celle de Jeffrey Sachs et Andrew Warner (1996). Sachs et Warner ont voulu démontrer que ce n'est pas de capacités humaines dont a besoin l'Afrique pour rattraper son retard de développement. Barro et Lee privilégient, eux aussi, une stratégie de développement fondée sur l'ajustement économique. Prolongeant les deux études, en y introduisant la dimension des capacités humaines, l'analyse de l'auteur suggère qu'une stratégie fondée sur les capacités humaines serait plus performante que celle de l'ajustement strictement macroéconomique.
Views