Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Comment les Soussou du Sénégal appellent les ressortissants de la Guinee-Bissau et des îles du Cap-Vert
Author:Traoré Ray Autra, Mamadou
Year:1979
Periodical:Notes africaines: bulletin d'information et de correspondance de l'Institut Français d'Afrique Noire
Issue:162
Pages:42-44
Language:French
Geographic term:Senegal
Subjects:immigrants
Guinea-Bissauans
Cape Verdeans
Abstract:Pendant l'époque coloniale française, de nombreux ressortissants de la Guinée-Bissau (alors Guinée portugaise) et des îles du Cap Vert émigraient au Sénégal. Ces 'sujets' portugais fuyaient dans leurs pays un régime tout aussi odieux sinon pire que la domination coloniale française, tout comme au demeurant des 'sujets' français émigraient vers les territoires sous contrôle britannique. Les immigrants de la Guinée portugaise étaient surtout des Noirs, l'élément métis formant la minorité. Par contre, parmi ceux originaires des îles du Cap Vert, les métis, largement majoritaires, composaient la fraction la plus importante. Ce métissage plus poussé s'explique par le fait que les îles constituent de longue date des escales pour les navires en provenance de l'Amérique, de l'Europe et de l'Asie. Les Soussou de la Guinée-Conakry résidant au Sénégal utilisent pour désigner les ressortissants de la Guinée-Bissau et des îles du Cap Vert, soit le terme kankira (caisse), soit le vocable pooti (bote), allusions aux coutumes des Guinéens et Capverdiens. Fig.
Views