Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Du don et du rite comme fondateurs des chefferies: Marcel Mauss chez les Dìì du nord-Cameroun
Author:Muller, Jean-ClaudeISNI
Year:1999
Periodical:Cahiers d'études africaines
Volume:39
Issue:154
Pages:387-408
Language:French
Geographic term:Cameroon
Subjects:Dii
traditional rulers
gifts
myths
External link:https://doi.org/10.3406/cea.1999.1316
Abstract:En faisant appel aux concepts de Luc de Heusch, Émile Durkheim et surtout Marcel Mauss, cet article considère le canevas des mythes de fondation des diverses chefferies de la société dìì (Dourou) du nord-Cameroun. Ceux-ci tournent tous autour d'un don initial de nourriture fait soit par un chasseur étranger, soit par un homme riche d'un village sans chef, que les habitants s'empressent de nommer à leur tête, lui donnant le pouvoir politique. Ces éléments invariants entrent dans le schème maussien du don/contre-don, où le don initial place le donateur dans une position hiérarchiquement supérieure, le contre-don la confirmant mais avec un surplus permanent, la chefferie. Ce seul don/contre-don est un fait social total absolu puisqu'il crée littéralement la société politique. Les Dìì ont, de plus, besoin d'un rite pour établir des relations entre deux strates d'hommes, les gens du commun et les chefs. C'est le rite qui fait du chef un homme d'une nature différente de celle des autres. Les rituels (par exemple la double circoncision) que l'on fait subir au chef établissent véritablement un espace politique nouveau en changeant la nature de la société. Bibliogr., notes, réf., rés. en anglais et en français.
Views

Cover