Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Approches empiriques du seuil d'endettement supportable: application à trois pays de la communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cameroun, Congo, Gabon)
Author:Pokassa, ChouaibouISNI
Year:1998
Periodical:Études et statistiques: bulletin mensuel
Issue:246
Pages:294-324
Language:French
Geographic terms:Cameroon
Gabon
Congo (Republic of)
Subjects:external debt
Communauté Économique et Monétaire de l'Afrique Centrale
Abstract:Fin 1994, l'endettement extérieur des pays de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) s'est élevé à 18,5 milliards de dollars contre 17,6 milliards de dollars fin 1993. Mesuré par rapport au produit national brut, son poids relatif s'est considérablement accru en raison de la dévaluation du franc CFA de janvier 1994. L'objet du présent article est de déterminer pour les pays en voie de développement (PVD) un seuil d'endettement qui non seulement leur permet de ne pas aliéner leur souveraineté mais favorise leur croissance économique. Trois pays de la CEMAC, Cameroun, Congo et Gabon sont référentiels. Les approches empiriques du seuil d'endettement supportable cherchent à identifier la survenance d'une crise d'endettement à partir des valeurs numériques prises par des variables macro-économiques significatives, notamment certains agrégats de la comptabilité nationale. La proposition d'un modèle d'endettement propre aux trois pays permet de mettre en évidence un seuil d'endettement supportable spécifique à ces pays. La condition minimale de base en est que le taux de croissance de la dette extérieure ne soit pas supérieur, pendant une longue période, au taux de croissance du PIB. Or, dans la période 1970-1990, les trois pays de la CEMAC connaissent une disproportion entre le taux de croissance de la dette extérieure et le taux de croissance du PIB. Cette situation génère un problème de surendettement qui, à terme, débouche sur le caractère soutenable ou non de l'endettement. Bibliogr., notes, réf.
Views