Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home Islam in Africa Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:La confrérie musulmane des Mourides et le développement au Sénégal
Author:Decker, H. de
Year:1968
Periodical:Congo-Afrique: economie, culture, vie sociale
Volume:8
Issue:26
Pages:310-313
Language:French
Geographic term:Senegal
Subjects:Mahdis
agricultural development
Mourides
Sufism
Abstract:Près de 80% des Sénégalais sont musulmans. L'Islam est représenté par différentes confréries, dont les plus importantes ont des traits originaux et se montrent bien adaptées aux réalités sénégalaises. Leur expansion date de la seconde moitié du 19e siècle et du début du 20e; le mouvement s'étend toujours aux régions animistes. La confrérie des Tidjanes est la plus répandue au Sénégal; elle fut propagée par le conquérant toucouleur, El Hadj Oumar Tall, mort en 1864. Son centre religieux se trouve à Tivaouane (région de Thiès). La confrérie des Mourides compte près de 400.000 adeptes adultes mâles, surtout parmi les Wolof. Son fondateur, Cheikh Amadou Bamba, mort en 1927, est enseveli à Touba (région de Diourbel), qui est le centre religieux de cette confrérie. Au Sénégal l'influence des chefs religieux sur l'évolution économique a été complexe et parfois très importante: elle s'exerçait au plan des valeurs morales et était à l'origine de mythes collectifs favorables ou non au développement. De ce point de vue le mouridisme occupe une place spécifique. Réf.
Views