Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:La corruption quotidienne en Afrique de l'Ouest
Authors:Blundo, GiorgioISNI
Olivier de Sardan, Jean-PierreISNI
Year:2001
Periodical:Politique africaine
Issue:83
Pages:8-37
Language:French
Geographic terms:French-speaking Africa
West Africa
Subjects:corruption
civil service
External link:https://www.cairn.info/load_pdf.php?ID_ARTICLE=POLAF_083_0008
Abstract:Un an et demi de recherches menées sur le terrain au Bénin, au Niger et au Sénégal sur le thème de la 'petite corruption' au sein de la sphère administrative et politique dans ces pays ont conduit aux résultats présentés dans cet article. Comme ailleurs en Afrique, le 'fonctionnement réel' de l'État est très éloigné de son fonctionnement 'officiel'. On peut parler d'un ensemble systémique de 'dysfonctionnements', qui sert de terreau aux pratiques corruptives, sans pour autant se confondre avec ces dernières. Les différents secteurs pris en compte (douanes et transports, justice, santé, marchés publics, fiscalité locale, projets de développement, dispositifs de lutte contre la corruption), montrent une remarquable convergence aussi bien dans les dysfonctionnements administratifs que dans les diverses pratiques 'corruptives'. Les auteurs retrouvent partout les mêmes 'tendances lourdes', les mêmes 'combines', le tout enchâssé dans une même déliquescence de l'État, un même clientélisme général et une même impuissance des élites politiques. Il y a aujourd'hui, au minimum dans les trois pays considérés, un même système de corruption généralisé, lui même enchâssé dans un même système de dysfonctionnment généralisé des administrations, et les fonctionnaires honnêtes et compétents ne sont pas en mesure actuellement de les réformer. Il s'avère que seule la relation personnalisée est efficace. Parmi les logiques sociales et culturelles, les auteurs relèvent le pluralisme des normes, l'échange généralisé de services et 'la personne avant l'institution', l'intermédiation et le courtage, l'ostentation et la surmonétarisation, le coût social de l'intégrité. De plus on assiste à l'émergence de formes de privatisation informelle inédites et à la progressive institutionnalisation de l'informel comme mode de gestion de l'État au quotidien. Notes, réf., rés. en français et en anglais (p. 173).
Views

Cover