Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database

Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Islamisation et peuplement de l'arc swahili: une nouvelle perspective
Author:Chanudet, ClaudeISNI
Year:2001
Periodical:Études océan Indien
Issue:31
Pages:191-205
Language:French
Geographic terms:Comoros
East Africa
Subjects:Islamic history
Swahili
archaeology
conversion
Abstract:L'auteur réexamine la question de l'islamisation de l'arc swahili et met en doute les étapes de ce phénomène telles qu'on les distingue dans l'historiographie traditionnelle des Comores. L'ensemble swahili (côte est africaine des Zendjs au Mozambique, archipel des Comores, côtes nord-est et nord-ouest de Madagascar) apparaît comme une unité fonctionnelle. Les restes archéologiques (tessons de céramique islamique, traces de mosquées primitives ou portions d'enclos villageois) montrent que l'islamisation de l'aire swahili pourrait bien être plus précoce qu'on ne le pensait et que ses modalités doivent être repensées: il faut changer de paradigme. L'islamisation de l'arc swahili s'est probablement effectuée selon un processus similaire au modèle sahélien, où les familles noires du pays impliquées dans des échanges avec les commerçants musulmans avaient intérêt à s'islamiser. L'adhésion à l'islam dans l'arc swahili serait donc le fruit d'une stratégie de pouvoir. Néanmoins, de cette matrice initiale sont issues de multiples variantes selon le 'terrain', la position et les aléas historiques, qui ont modulé aussi localement les variations socioculturelles selon l'état de structuration ou de déstructuration des sociétés en cause. C'est dans la Grande-Comore que l'on observe le mieux le jeu du double système de valeurs généré par la stratégie d'accumulation des Bantou swahilisés. Si les Swahilis ont choisi le modèle religieux musulman, ils ont refusé le modèle culturel et social arabe ou moyen-oriental. Bibliogr.
Views