Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database

Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Ravalomanana et la troisième indépendance?
Authors:Raison-Jourde, FrançoiseISNI
Raison, Jean-PierreISNI
Year:2002
Periodical:Politique africaine
Issue:86
Pages:5-17
Language:French
Geographic term:Madagascar
Subjects:political stability
elections
2001
presidential elections
Link:https://www.cairn.info/load_pdf.php?ID_ARTICLE=POLAF_086_0005
Abstract:À la différence des crises précédentes à Madagascar, où la rue mettait en cause un pouvoir que les urnes venaient d'instituer légalement, la crise politique de 2001-2002 commence par une élection présidentielle disputée dont les résultats sont contestés; mais elle a débouché sur un conflit constitutionnel long et beaucoup plus radical. Les deux camps, celui de Didier Ratsiraka, le président sortant, et celui de Marc Ravalomanana, arrivé très nettement en tête au premier tour, s'affirment tous les deux détenteurs de la légalité. La décomposition du politique se fait sur fond de mutations profondes. Les cultures d'exportation classiques sont entrées en profonde décadence. Cependant, Madagascar a fait son entrée dans l'économie moderne des échanges mondialisés, avec pour principal acteur la zone franche industrielle, située dans la périphérie de Tananarive (100 000 emplois directs). Il existe un fort contraste, un 'mur de la pauvreté', entre la région animée par le pôle industriel tananarivien, et le reste du pays. Des rancoeurs régionales s'expriment contre la capitale, mais il s'agit selon cet essai de réactions régionales et non pas ethniques: même dans la province de Tamatave, fief ratsirakiste, les voix sont partagées dans le pays betsimisaraka profond. L'entrepreneur merina Marc Ravalomanana cristallise autour de lui un imaginaire positif de morale, de réussite et d'ouverture sur le monde. Ce mouvement puissant de l'électorat renferme un rejet de Ratsiraka et de sa famille, sur lesquels se fixe à l'inverse un imaginaire négatif du pouvoir. La crise est aussi celle des rapports de Madagascar avec le monde, dont elle s'est longtemps crue protégée par son insularité. Les relations, complexes, avec l'étranger proche ou lointain, sont des données fondamentales de la situation. La crise de la 'troisième indépendance de Madagascar', révélatrice des disparités et des solidarités régionales à l'échelle de l'île, pose aussi le problème de l'insertion de Madagascar dans l'espace mondial.
Views

Cover