Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Les armées africaines face au défi démocratique
Author:Bangoura, DominiqueISNI
Year:2002
Periodical:Géopolitique africaine
Issue:5
Pages:177-193
Language:French
Geographic term:Africa
Subjects:democracy
civil-military relations
Abstract:La mission première d'une armée est la défense nationale. Cependant, très vite, les armées africaines sont orientées par les nouveaux chefs d'État vers une fonction politique. La plupart des présidents les utilisent pour leur accession et leur maintien au pouvoir. L'auteur décrit les coopérations militaires entre d'une part les pays africains et d'autre part les anciennes puissances coloniales et les États-Unis et l'Union soviétique, et note que les armées africaines, notamment subsahariennes, sont peu performantes. L'édifice fragile sur lequel sont bâties les armées subsahariennes se lézarde davantage au tournant des années 1989-1990, avec l'écroulement du bloc soviétique, la chute du communisme et la montée des revendications sociales sur le continent. À compter de cette date, l'Occident révise ses positions en Afrique et annonce de nouvelles politiques. À partir du début des années 1990, les armées africaines sont confrontées aux processus démocratiques. Deux types de comportement apparaissent, selon que les officiers se montrent favorables ou défavorables au changement. Le problème du retour des militaires dans leurs casernes se pose alors. Il convient, en régime démocratique, de définir tout d'abord le rôle et la place de l'institution militaire dans un État de droit et de déterminer ensuite les modalités de contrôle de l'armée par les civils. La réconciliation entre l'armée et la nation est possible dans le cadre de la définition d'un projet commun de société. Les forces armées sont alors appelées à exercer de nouvelles missions, telles que le maintien de la paix. Les organisations régionales et sous-régionales, comme l'OUA et la CEDEAO, mettent en place des mécanismes de prévention, de gestion et de règlement des conflits tandis que, en soutien de ces interventions africaines, l'ONU organise des opérations de maintien de la paix. Il reste que la meilleure prévention des conflits internes réside dans le développement d'institutions démocratiques au sein desquelles l'armée est une institution efficace et respectée de tous. Notes, réf. [Résumé ASC Leiden]
Views