Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Être étranger en Côte d'Ivoire: la nébuleuse 'Dioula'
Author:Bouquet, ChristianISNI
Year:2003
Periodical:Géopolitique africaine
Issue:9
Pages:27-42
Language:French
Geographic term:Ivory Coast - Côte d'Ivoire
Subjects:foreigners
ethnic relations
immigration
nationality
Abstract:La montée du concept d''ivoirité' est l'une des causes majeures de la crise actuelle en Côte d'Ivoire. Or, depuis que la Côte d'Ivoire existe, 20 à 30 pour cent de ses habitants sont originaires d'ailleurs et n'ont pas été naturalisés. Une 'suspicion' de l'étranger a émergé, facilitant l'amalgame entre, d'une part, les 'vrais' étrangers, et d'autre part les Ivoiriens du nord, appartenant aux grands groupes ethniques Gur (ex-Voltaïques) et Mandé récents (Mandingues). Le langage courant s'est cristallisé autour du terme 'Dioula' pour désigner les ressortissants rangés, plus ou moins arbitrairement, dans cette entité. L'étranger est un 'Dioula', c'est-à-dire un homme du nord, musulman, prédateur des richesses ivoiriennes et revendiquant une place indue. Le poids des étrangers est à la fois si lourd et le concept si ambigu que les autochtones en sont venus à établir une distinction entre allogènes (migrant ivoiriens) et allochtones (migrants étrangers). Plusieurs circuits commerciaux sont entre les mains de réseaux étrangers. Alors les conséquences de la loi foncière de 1998, qui va redistribuer les terres sur des critères d'autochtonie, risquent d'être désastreuses puisque, dans les principales régions du café et du cacao, les étrangers sont majoritaires. L'auteur rappelle les étapes de la montée de la xénophobie, sous l'effet combiné de deux facteurs liés à l'avènement du multipartisme: la détermination de l'opposition au PDCI à en finir avec le 'vote étranger', et la volonté de la classe politique sudiste d'écarter Alassane Ouattara de la candidature à la présidence de la République. Il sera difficile d'arrêter la haine raciale et d'éviter que le pays soit coupé en deux. Notes, réf. [Résumé ASC Leiden]
Views