Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database

Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Conscience nationale et identités ethniques: contribution à une culture de la paix
Author:Saint Moulin, Léon deISNI
Year:2003
Periodical:Congo-Afrique: économie, culture, vie sociale
Volume:43
Issue:372
Pages:93-136
Language:French
Geographic term:Congo (Democratic Republic of)
Subjects:nationalism
ethnic groups
ethnicity
cartography
maps (form)
ethnographic surveys (form)
Abstract:Les identités se trouvent à la base de tous les conflits et une culture de la paix ne peut se construire sans une articulation correcte des différentes identités qui se partagent l'espace social. Une conscience nationale s'est développée en République démocratique du Congo (RDC), mais la plupart des personnes s'y définissent aussi par leur identité ethnique. L'ethnie est une construction, sur des bases diverses mais non systématiques. Les identités ethniques sont autant des faits idéologiques que des réalités objectives; elles sont des stratégies sociales, qui définissent des zones de solidarité et de conflit. Elles sont des constructions historiques, que chaque génération contribue à définir sans pouvoir les réinventer totalement. À l'époque coloniale, les ethnies étaient étudiées en omettant de les situer au sein des unités sociales plus vastes dans lesquelles elles vivaient cependant. Leur définition par les autorités coloniales était un instrument de domination. En opposition à cette vision du 'Diviser pour régner' des efforts pour intégrer dans le discours ethnographique les dimensions plus larges de la réalité sociale ont été menés, notamment par Jan Vansina, qui présentait les ethnies en 15 aires culturelles. Dans le présent article, l'auteur présente une carte ethnique des différentes régions. Il présente successivement celles du Bas-Congo, du Kwango-Kasaï, de la Cuvette centrale et de l'Ubangi, c'est-à-dire celles de l'ouest du Congo, puis celles de l'Uele-Ituri, du Kivu-Maniema, du Nord- et du Sud-Katanga, c'est-à-dire celles de l'est du pays. L'examen de la carte ethnique de la RDC établit qu'un découpage satisfaisant des unités administratives est impossible sur base ethnique. L'auteur souligne les possibilités de transformation des identités ethniques. Essentiellement, elles ont à s'inscrire dans un monde pluraliste et dans des projets plus vastes que ceux qu'elles peuvent promouvoir seules. Ann., notes, réf. [Résumé ASC Leiden]
Views