Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database

Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Origines et formation du théâtre congolais moderne
Author:Kadima-Nzuji, MukalaISNI
Year:2003
Periodical:Congo-Afrique: économie, culture, vie sociale
Volume:43
Issue:373
Pages:197-208
Language:French
Geographic terms:Congo (Democratic Republic of)
Belgium
Subjects:colonialism
theatre
drama
Abstract:Le présent article se veut une contribution au débat sur les origines et la formation du théâtre moderne au Congo (l'actuelle République démocratique du Congo), jusqu'à l'indépendance du pays. La date de 1925 avancée par Mongita Likeke comme étant celle du début du théâtre moderne fait l'objet de controverse. Dans un premier temps, l'auteur examine le rôle des missions catholiques et protestantes dans le surgissement de l'activité théâtrale au Congo. Il avance que la représentation scénique la plus ancienne au Congo remonte au 25 décembre 1905. À cette date, des élèves de Kisantu, sous la conduite du R.P. Ivon Struyf s.j., avaient joué pour la première fois un drame religieux intitulé ' La naissance de Notre Seigneur'. Ensuite l'auteur explique comment, face à l'échelle des valeurs imposée par la colonisation, les Congolais ont pris conscience de leur patrimoine culturel et se sont engagés à le revaloriser. Enfin, il met en lumière les modalités de leur passage de la réactivation de ce qu'ils appelaient leur 'folklore' à la création théâtrale avec ce que cela comportait de charge idéologique. Contrairement au théâtre missionnaire qui puise sa matière dans les livres saints, le théâtre 'autochtone' recourt à diverses sources d'inspiration: l'histoire, la littérature orale, les scènes de la vie courante, et les dogmes et manifestations de la religion. Sans se limiter aux sujets sérieux, il allie constamment le profane et le religieux, le comique et le tragique tout en s'assignant une visée moralisatrice. Le théâtre autochtone à l'exemple du théâtre missionnaire ne s'impose aucune contrainte linguistique. Il s'écrit et se joue tantôt en français tantôt en langues congolaises. Notes, réf. [Résumé ASC Leiden]
Views