Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database

Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:La perception de la démocratie en République démocratique du Congo
Author:Saint Moulin, Léon deISNI
Year:2003
Periodical:Congo-Afrique: économie, culture, vie sociale
Volume:43
Issue:375
Pages:292-307
Language:French
Geographic term:Congo (Democratic Republic of)
Subjects:public opinion
democracy
Abstract:Dans le présent article, l'auteur présente les résultats d'une étude qu'il a réalisée sur la perception de la démocratie et de l'État de droit en République démocratique du Congo (RDC). Deux types d'enquêtes ont servi à la collecte des informations. À Kinshasa, une vaste enquête a été menée auprès d'un échantillon représentatif de la population adulte dans l'ensemble de la ville, à l'exception des communes situées à l'est de l'aéroport de Ndjili. Le questionnaire utilisé était à questions fermées. 1213 personnes ont été interrogées du 19 septembre au 2 octobre 2002. Pour cerner l'opinion à l'intérieur du pays, trois assistants du Département de sociologie de l'Université de Kinshasa ont été envoyés au Bas-Congo, au Nord-Kivu et au Kasai Oriental, et y ont procédé à des enquêtes par questions ouvertes posées à des personnes aussi diversifiées que possible. Les résultats indiquent que pour l'ensemble de la population congolaise, la démocratie est une valeur, non seulement pour la liberté d'expression qu'elle est censée garantir, mais parce qu'elle est considérée comme la meilleure voie vers le développement. La population désire une démocratie inculturée, c'est -à-dire pensée en fonction de ses intérêts et de sa promotion. Il y a dans la perception de la démocratie en RDC une forte dimension sociale. Plus que de droits individuels, c'est de promotion collective que l'opinion publique congolaise est majoritairement préoccupée. Elle ne demande pas moins d'État, mais un État plus démocrate. C'est dans cet esprit qu'une forte tendance fédéraliste s'est exprimée aussi bien au Bas-Congo qu'au Nord-Kivu et au Kasai Oriental. Cette tendance n'est pas séparatiste. Elle exprime au contraire un besoin de cohésion sociale, traduite par une véritable alliance entre gouvernants et gouvernés. L'État de droit est une notion beaucoup moins connue que celle de la démocratie. Il y a dès lors un travail important d'éducation à une culture démocratique qui reste à faire. Notes, réf. [Résumé ASC Leiden]
Views