Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home Education in Africa Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Les conséquences du refus de l'école chez les populations musulmanes du Tchad au XXème siècle
Author:Arditi, ClaudeISNI
Year:2003
Periodical:Journal des africanistes
Volume:73
Issue:1
Pages:7-22
Language:French
Geographic term:Chad
Subjects:Islam
education
language policy
Abstract:Les populations du Tchad et particulièrement celles du Ouaddaï ont manifesté de diverses manières leur refus du pouvoir colonial et de ses institutions. La scolarisation en français s'est heurtée à l'hostilité des élites politico-religieuses qui ont préféré envoyer leurs enfants poursuivre leurs études dans les universités des pays arabes. La non reconnaissance de la validité de leurs diplômes dans un Tchad indépendant et exclusivement francophone est à l'origine d'une opposition politique des diplômés en arabe regroupés à l'intérieur de divers mouvements politiques luttant contre le parti unique et le développement économique exclusif du Tchad méridional. Les populations, en majeure partie sara qui y vivaient avaient, quant à elles, mieux accepté l'école et le christianisme et avaient par conséquence 'investi' les sphères du pouvoir étatique à l'octroi de l'indépendance. Depuis 1982 l'arabe est devenu langue nationale avec le français et les musulmans sont au pouvoir. La 'criminalisation' de l'État, selon l'expression de J.F. Bayart, affecte de nos jours plusieurs pays africains, dont le Tchad. On y assiste à une volonté des élites politiques de rattraper le retard scolaire par tous les moyens y compris la corruption. L'émergence d'une démocratie paraît difficile à envisager dans un tel contexte. Bibliogr., notes, réf., rés. en français et en anglais. [Résumé extrait de la revue]
Views