Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database

Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Antoine-Roger Bolamba, poète controversé
Author:Mukoko Ntete Nkatu, GérardISNI
Year:2003
Periodical:Congo-Afrique: économie, culture, vie sociale
Volume:43
Issue:376
Pages:365-380
Language:French
Geographic terms:Congo (Democratic Republic of)
Belgium
Subjects:colonialism
poetry
literature
About person:Antoine-Roger BolambaISNI
Abstract:Le 9 juillet 2002 s'est éteint Antoine-Roger Bolamba, considéré comme le doyen des écrivains congolais. Né le 27 juillet 1913 à Boma, Bolamba assuma en 1945, lors de la création de la revue 'La voix du Congolais', la fonction de rédacteur en chef de cette revue jusqu'à la disparition de celle-ci en 1959. Le poète Bolamba est l'objet d'une controverse concernant l'impact de sa poésie sur le mouvement de la décolonisation. En effet, la création de 'La voix du Congolais' répondait au désir de l'administration coloniale de donner un organe officiel d'expression à l'élite noire, les 'évolués', dont Baloma fut le porte-parole. Tout au long des articles de la revue, l'on voit souffler un vent de collaboration et de loyalisme à l'égard des autorités coloniales belges. C'est dans ce contexte sociopolitique qu'il faut apprécier les poèmes de Balomba. Il a publié deux recueils: 'Premiers essais' en 1947, qui fut le premier ouvrage poétique publié par un Congolais, et 'Esanzo, chants pour mon pays' en 1955. L'auteur du présent article examine les critiques, belges et africaines, à l'égard de la poésie de Balomba. Les milieux coloniaux étaient ravis de voir un indigène se faire 'entendre du monde, grâce à la langue enseignée par ses tuteurs belges'; ils ont reconnu en Bolamba un grand lecteur et un autodidacte. Léopold Sédar Senghor, lui, minimise la valeur d''Esanzo' et pour David Diop la poésie du Congolais contrastait avec l'idée d'engagement de lutte anticoloniale qui caractérisait la poésie nègre de la décennie précédant la décolonisation. Du côté des critiques congolais, deux jugements extrêmes se dégagent à propos d'Esanzo': oeuvre de débutant, prometteuse sans doute, mais fort timide (V.Y. Mudimbe); chef d'oeuvre de la poésie congolaise (Ngandu Nkashama, Mukala Kadima-Nzuji). Cette polémique s'éclaire si on la situe au double point de vue du style et de l'écriture. Sur le fond, Bolamba ne dénonce pas le fait colonial, et se taira après l'indépendance du Congo. Bibliogr. [Résumé ASC Leiden]
Views