Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database

Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Nord-Est de la Rép. Dém. du Congo: armes, minerais et ethnies
Author:Ciervide, JoaquínISNI
Year:2003
Periodical:Congo-Afrique: économie, culture, vie sociale
Volume:43
Issue:378
Pages:482-491
Language:French
Geographic terms:Congo (Democratic Republic of)
Rwanda
Uganda
Subjects:violence
civil wars
military intervention
Abstract:L'extrême Nord-Est de la République démocratique du Congo, l'Ituri, a connu d'atroces événements en 2003: des tueries - en grande partie commises par des enfants-soldats - et de graves violations des droits de l'homme. L'auteur rend compte des conclusions d'un séminaire organisé par l'ONG allemande Misereor à Bukavu les 23 et 24 juillet 2003. Il s'agissait d'explorer des voies qui aideraient à ce que la paix règne dans le Nord-Est du Congo et dans la région des Grands Lacs. Le point de départ de la discussion était la thèse que la politique allemande vis à vis du Congo était inspirée par une analyse erronée qui consiste à favoriser la paix en soutenant la mise en place d'un gouvernement congolais fort et en diminuant l'influence des pays voisins bellicistes, en particulier le Rwanda et l'Ouganda. Il s'agissait plutôt d'une guerre congolaise interne entre le pouvoir arbitraire de Kabila et ses adversaires, qui avait provoqué l'intervention du Rwanda et de l'Ouganda. Tout en reconnaissant que le gouvernement de Kinshasa ne s'est pas occupé convenablement des problèmes de la population dans l'est du pays, les participants au séminaire ont été unanimes à dire qu'il est erroné de nier l'ingérence du Rwanda et de l'Ouganda dans les affaires de l'Ituri. Parmi les causes de la violence ont été évoquées la malnutrition et la pénurie générale, l'exploitation illégale des richesses minières par des non-Congolais, et la situation des jeunes déscolarisés qui n'ont rien de mieux à faire que de suivre les gens en armes. Le besoin d'une intégration pacifique de la population rwandophone (Banyamulengue) figure aussi parmi les facteurs explicatifs ainsi que les immixtions de la plupart des pays qui entourent la RDC, et le rôle que jouent les États-Unis, l'Union européenne et l'Afrique du Sud. Parmi les recommandations figure un appel aux Nations unies pour changer le mandat de la MONUC afin que celle-ci devienne une véritable mission de maintien de la paix. L'auteur ajoute trois points-clés: l'intégration des groupes armés dans la vie civile; la relance de l'économie après la démobilisation par le biais de la création d'une zone de libre-échange entre le Congo, le Rwanda, la Tanzanie et le Burundi; l'harmonisation inter-ethnique. Note. [Résumé ASC Leiden]
Views