Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:La stèle éthiopienne de Rome: objet d'un conflit de mémoires
Author:Ficquet, ÉloiISNI
Year:2004
Periodical:Cahiers d'études africaines
Volume:44
Issue:173-174
Pages:369-385
Language:French
Geographic terms:Italy
Ethiopia
Subjects:colonialism
foreign policy
reparations
monuments
External link:https://doi.org/10.4000/etudesafricaines.4510
Abstract:En mars 1937, un an après la conquête de l'Éthiopie par l'Italie, les forces d'occupation fascistes décidaient de prendre comme trophée de guerre une des stèles géantes d'Axoum, le plus haut lieu de l'Éthiopie antique. Ce monument haut de 24 mètres fut installé à Rome, parmi les obélisques témoignant de la grandeur de l'Empire romain, avec laquelle le régime de Mussolini voulait renouer. Après-guerre, le traité de paix signé par l'Italie prévoyait au chapitre des réparations de guerre que les pièces du patrimoine éthiopien qui avaient été pillées fussent rendues. Jusqu'à aujourd'hui la stèle a fait l'objet d'un contentieux entre les deux pays. Le processus de restitution n'a véritablement pris forme que depuis quelques années, sous la pression d'intellectuels ayant donné un puissant écho médiatique à cette revendication dans le sentiment national éthiopien. Après quelques tergiversations, on a commencé, le 10 octobre 2003, à démonter la stèle, mais elle attend toujours que les problèmes de transport soient résolus avant de pouvoir retrouver son site d'origine. Pour examiner ce cas de restitution et discuter des limites de son extrapolation dans la jurisprudence sur les biens culturels illégalement acquis, le présent article s'applique à situer ce monument dans une histoire longue des usages politiques du patrimoine archéologique et des références à l'Antiquité qui structurent fortement les mémoires nationales, tant en Italie qu'en Éthiopie. Bibliogr., notes, réf., rés. en français et en anglais. [Résumé extrait de la revue]
Views
Cover