Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database

Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Où va la valeur ajoutée dans les territoires occupés par les rebelles et comment la ville de Kisangani en est affectée?
Author:Kabamba, PatienceISNI
Year:2004
Periodical:Congo-Afrique: économie, culture, vie sociale
Volume:44
Issue:388
Pages:483-504
Language:French
Geographic term:Congo (Democratic Republic of)
Subjects:civil wars
war
diamonds
trade
diamond mining
Abstract:Le présent article est le fruit d'une recherche de terrain menée à Kisangani pendant l'été 2003. La ville de Kisangani, une des plus grandes villes de la République démocratique du Congo, était un important centre commercial et administratif. Située au point de départ de la partie naviguable du fleuve Congo vers Kinshasa, Kisangani servait de plaque tournante de distribution des produits manufacturés importés vers ses périphéries riches en ressources naturelles. Le diamant a été découvert à Kisangani vers les années 1990; la ville devenait alors la capitale du marché des diamants dans le Nord-Est de la RDC. La guerre a été déclenchée en 1996. Pendant la guerre, Kisangani a été dépouillé de toutes ses richesses. La seule source de revenus est aujourd'hui la Mission des Nations unies pour le Congo (MONUC). Les tueries à grande échelle et la destruction des maisons ont rendu la vie des habitants de Kisangani insupportable. Après avoir situé la guerre en RDC dans un contexte théorique des guerres civiles en Afrique à la fin de la guerre froide, l'auteur examine les dynamiques globales et régionales de cette guerre. Il souligne notamment la dimension économique de l'implication du Rwanda et de l'Ouganda dans la guerre en RDC. Les deux pays se sont affrontés à plusieurs reprises au Congo pour le contrôle de Kisangani. Le commerce du diamant est aujourd'hui sous le contrôle des groupes étrangers. Le pillage par les armées d'occupation, les contrats signés par le Rwanda et l'Ouganda d'une part et les compagnies multinationales de l'autre n'avaient pour but que de s'assurer que la valeur ajoutée des diamants produits ne reste pas entre les mains des Congolais. Les vainqueurs de la guerre sont les sociétés multinationales, les super-puissances qui les soutiennent et les institutions financières internationales. Bibliogr., notes, réf. [Résumé ASC Leiden]
Views