Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database

Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Armée et Constitution de la Transition en RDC: quel épilogue?
Author:Akele Adau, PierreISNI
Year:2005
Periodical:Congo-Afrique: économie, culture, vie sociale
Volume:45
Issue:391
Pages:4-11
Language:French
Geographic term:Congo (Democratic Republic of)
Subjects:nation building
elections
defence policy
armed forces
Abstract:Le 3 janvier 2005, le président de la République démocratique du Congo a opéré un réaménagement du gouvernement qui a notamment entraîné un changement à la tête du ministère de la Défense nationale. À six mois des échéances électorales, et donc de la fin de la transition, que peut faire le nouveau ministre (Adolphe Onusumba) en particulier pour réaliser les assignations que la Constitution de la Transition met à sa charge? Deux défis majeurs sont à relever: celui de faire avancer significativement le processus de formation d'une armée nationale, restructurée et intégrée, et celui de sécuriser l'organisation et le déroulement des opérations électorales. La question de la formation d'une armée nationale, restructurée et intégrée demeure préoccupante et les derniers événements au Kivu montrent que l'on ne peut réussir cette formation si l'on ne prend pas en compte dans une approche intégrée les dimensions technique, politique, diplomatique et sécuritaire de cette entreprise. L'action du ministère de la Défense devrait pouvoir investir ces trois dimensions de la formation d'une armée en associant cet objectif de la Transition avec d'autres objectifs pertinents de la même Transition, à savoir la réunification, la pacification, la restauration de l'intégrité territoriale, le rétablissement de l'autorité de l'État sur l'ensemble du territoire national, la réconciliation nationale, et l'organisation d'élections libres et transparentes. Si le contexte du moment exige d'aborder ces défis dans une perspective de court terme, le ministre de la Défense ne peut faire l'impasse sur ses responsabilités à moyen et à long terme dans la gestion prospective de la défense nationale. La Constitution de la transition fait du ministère de la Défense un domaine de collaboration où interviennent à des niveaux spécifiques de compétences divers acteurs institutionnels. Le ministre de la Défense est la véritable plaque tournante de ce système; de lui dépend le bon fonctionnement de celui-ci dans le respect des équilibres constitutionnels. Notes. [Résumé ASC Leiden]
Views