Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database

Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Désertification au Sahel: crise climatique ou anthropique?
Authors:Ozer, André
Ozer, Pierre
Year:2005
Periodical:Bulletin des séances = Mededelingen der zittingen
Volume:51
Issue:4
Pages:395-423
Language:French
Geographic term:Sahel
Subjects:desertification
environmental degradation
Abstract:Le Sahel, au cours de ces dernières décennies, a connu deux crises majeures de sécheresse presque contiguës. Actuellement, et depuis le début des années 1990, la tendance pluviométrique montre un retour vers les normes antérieures aux années 1970. Par ailleurs, depuis la moitié du 20e siècle, la population sahélienne a plus que triplé et les prévisions pour 2050 avancent un facteur de croissance de l'ordre de 10. Une telle pression anthropique engendre un déboisement incôntrolé pour satisfaire les besoins en énergie des populations, la demande en bois d'oeuvre et l'expansion agricole. En outre, le cheptel toujours plus nombreux et devant se satisfaire de parcours continuellement réduits engendre un surpâturage. Le tout provoque donc une dégradation de la couverture végétale du sol, une diminution constante des rendements des cultures, mais également une forte réduction de la biodiversité. L'une des conséquences se marque dans la réactivation des dunes anciennes mises en place au cours du dernier interpluvial. L'article fait le point sur la controverse actuelle qui entoure les processus de désertification avant de conclure que si les crises de sécheresse des années 1970 et 1980 ont été catastrophiques pour les populations du Sahel, les croissances anthropiques actuelle et future vont engendrer une désertification grandissante dans la bordure sud du Sahara. Bibliogr., rés. en anglais, en français et en néerlandais. [Résumé extrait de la revue]
Views