Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database

Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Le culturalisme traditionaliste africaniste: analyse d'une idéologie scientifique
Author:Olivier de Sardan, Jean-PierreISNI
Year:2010
Periodical:Cahiers d'études africaines (ISSN 0008-0055)
Volume:50
Issue:198-200
Pages:419-453
Language:French
Geographic term:Africa
Subjects:African culture
stereotypes
anthropology
Abstract:Si les comportements des agents de l'État en Afrique sont si peu conformes aux normes officielles, ce serait parce qu'ils suivraient des normes sociales issues pour une bonne part de leur culture ancestrale. Cet argument n'est, selon l'auteur, jamais fondé sur des analyses historiques fines, mais il est régulièrement réaffirmé, sous des habillages théoriques divers, comme par exemple en science politique avec les travaux récents de M.G. Schatzberg et de P. Chabal et J.-P. Daloz. Dans un premier temps, la notion de 'culture africaine' est ici analysée comme un haut lieu de projection de clichés et de stéréotypes, sans ancrage empirique, qui prennent la forme d'une idéologie scientifique - que l'auteur se propose d'appeler le 'culturalisme traditionaliste africaniste' (CTA) -, procédant par l'oubli des contre-exemples et ignorant la multiplicité des répertoires et des logiques sociales, comme la complexité et l'hétérogénéité des sociétés locales ou des mondes professionnels, et privilégiant les seules dimensions exotiques pour un regard occidental (parenté, ethnie, forces occultes). Dans un deuxième temps, l'auteur examine de façon critique l'histoire du concept de 'culture' dans le champ spécifique de l'anthropologie et de la sociologie. La réorganisation sémantique de ce concept par Talcott Parsons et Clifford Geertz a, selon lui, pavé la voie à l'idéologie culturaliste moderne, en décrochant le concept de ses ancrages empiriques antérieurs, et en l'insérant dans une dichotomie 'tradition vs modernité'. Dans un troisième temps, l'auteur propose un usage alternatif mesuré, empiriquement fondé, du concept de 'culture', aussi éloigné que possible du culturalisme: une culture est un ensemble de pratiques et de représentations dont des enquêtes auront montré qu'elles étaient significativement partagées par un groupe (ou un sous-groupe) donné, dans des domaines donnés, et dans des contextes donnés. Loin des généralisations abusives, on met alors l'accent sur les systèmes d'interactions, et les cultures locales, institutionnelles ou professionnelles, avec leur plasticité, leur syncrétisme, leur diversité, leur ambivalence. Bibliogr., notes, réf., rés. en français et en anglais. [Résumé extrait de la revue]
Views

Cover