Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database

Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Louis-Paul Anjoulat: figure controversée de la vie politique camerounaise, 1935-56
Author:Nken, Simon
Year:2010
Periodical:Canadian Journal of African Studies (ISSN 0008-3968)
Volume:44
Issue:2
Pages:256-282
Language:French
Geographic terms:Cameroon
France
Subjects:politicians
national liberation struggles
missions
About person:Louis-Paul Aujoulat
Link:https://www.tandfonline.com/doi/pdf/10.1080/00083968.2010.9707551
Abstract:Au Cameroun, l'évocation du nom de Louis-Paul Aujoulat, médecin et homme politique, parlementaire camerounais et ministre français en son temps, aujourd'hui encore suscite diverses controverses, traduisant parfois l'estime mais généralement l'antipathie dans les différentes couches de la population camerounaise. Le docteur Louis-Paul Aujoulat foule le sol camerounais comme missionnaire laïc par l'entremise de l'association Ad lucem en 1935. Sous le manteau de la charité chrétienne, il marque sa présence au Cameroun par un humanisme débordant qui lui a valu le sobriquet Aujoulat l'africain. Cette popularité le propulse dans l'arène politique: il est élu député à la première Assemblée constituante de juin 1946. Parlementaire, il se donne corps et âme à la tâche d'arrimer le Cameroun à l'Union française et, surtout, à former une élite camerounaise garante des intérêts de la France. C'est ainsi qu'il se mettra en travers des aspirations des nationalistes camerounais. Il tombe en disgrâce en 1956, face à son filleul André-Marie Mbida. Le docteur Aujoulat a laissé au Cameroun les stigmates d'une part de l'homme qui aura combattu avec détermination la conquête d'une indépendance réelle, telle que revendiquée par les nationalistes, et d'autre part de l'architecte de la politique tendant à intégrer et à maintenir le Cameroun sous le joug de la France par le biais d'une indépendance factice. Bibliogr., notes, réf., rés. en français et en anglais. [Résumé extrait de la revue]
Views

Cover