Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:Négocier l'autorité: les micro-pratiques étatiques à la frontière du Sud-Soudan et de la République démocratique du Congo
Author:Vries, Lotje deISNI
Year:2011
Periodical:Politique africaine (ISSN 0244-7827)
Issue:122
Pages:41-58
Language:French
Geographic terms:South Sudan
Congo (Democratic Republic of)
Subjects:local government
local politics
boundary conflicts
Abstract:La thèse défendue par cet article est qu'en dépit de l'émergence d'une nouvelle réalité politico-administrative au Sud-Soudan, les anciens répertoires d'autorité continuent de dominer les négociations de pouvoir à l'échelle locale dans ces territoires frontaliers. Le 24 janvier 2008, un affrontement éclate entre l'Armée/Mouvement populaire de libération du Soudan (A/MPLS) (dont la zone déborde des frontières congolaises) et les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC). Des communautés allochtones comme les Dinka ont aussi pris part aux combats et la prise en compte de l'impact de ces communautés est essentielle dans l'analyse de la construction de l'État au Sud-Soudan. Fondée en grande partie sur des entretiens, l'étude de cet accrochage permet d'analyser les relations entre les différentes autorités et démêler des processus sociaux complexes, dans le cadre desquels se reconfigurent les rapports de pouvoir. L'événement en question peut être conçu comme une confrontation entre différents niveaux et modes de gouvernement, aux logiques hiérarchiques multiples. L'accrochage de janvier 2008 apparaît comme le prolongement des négociations quotidiennes de pouvoir, par des moyens simplement plus conflictuels. Les trois groupes concernés sont impliqués dans un réseau discursif de négociations et de contestation au sujet de la détention du pouvoir. Mais c'est le groupe des employés du poste de contrôle relevant du gouvernement de Juba qui est véritablement désireux de réaffirmer son rôle dans la gouvernance quotidienne. La plupart d'entre eux sont d'anciens membres de l'APLS et le fondement de leur autorité réside dans le pouvoir civil-militaire qui fut établi dans les 'zones libérées'. Dans leurs trajectoires personnelles, l'exécution de tâches civiles sous l'autorité du gouvernement de l'A/MPLS est secondaire en comparaison de leur engagement au nom des objectifs militaires du gouvernement. D'autres facteurs que le pouvoir formel s'avèrent déterminants. Notes, réf., rés. en anglais et en français. [Résumé ASC Leiden]
Views

Cover