Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home AfricaBib Go to database home

bibliographic database
Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:La Chine en Afrique et les mouvements d'intégration juridique africains
Author:Mancuso, SalvatoreISNI
Year:2011
Periodical:Penant: revue de droit des pays d'Afrique (ISSN 0336-1551)
Volume:121
Issue:876
Pages:381-404
Language:French
Geographic terms:Africa
China
Subjects:international law
commercial law
OHADA
international trade
Abstract:De nombreux États africains aujourd'hui travaillent sur - ou sont intéressés par - l'intégration juridique. Le présent article vise à discuter le phénomène de l'intégration juridique dans le secteur du droit des affaires en Afrique, dans le cadre des relations commerciales Chine-Afrique. Il s'agit de vérifier comment le commerce entre la Chine et l'Afrique tirerait bénéfice d'une plus large adoption des textes uniformes dans les pays africains, et comment les conditions économiques et politiques existantes soutiendraient une telle adoption. Les investissements chinois en Afrique sont soutenus par une impressionnante force financière. Le gouvernement chinois a consacré l'activité de deux institutions bancaires à ce support financier: la China Export-Import Bank et la China Development Bank. Il est clair que les opérations commerciales chinoises ont besoin d'un cadre juridique efficace, qui peut seulement être fourni par un droit commercial qui se pose en dehors des frontières étatiques. Du point de vue de la perspectice chinoise, on note un intérêt croissant de la part d'institutions et universités chinoises pour l'étude des droits commerciaux africains en général, et du droit OHADA en particulier. L'auteur doute que les pays africains, au vu des conditions économiques et juridiques existantes, puissent suivre le modèle chinois de réforme, car ce sont des pays en voie de développement et non en transition, qui dépendent encore fortement de l'aide internationale externe. Toutefois, un cadre juridique fiable permettant la prévisibilité d'un droit uniforme des affaires ne peut que contribuer à l'intégration africaine dans l'économie globale parmi tous ses partenaires commerciaux, et non seulement la Chine. Notes, réf. [Résumé ASC Leiden]
Views