Go to AfricaBib home

Go to AfricaBib home Africana Periodical Literature Go to database home

bibliographic database

Line
Previous page New search

The free AfricaBib App for Android is available here

Periodical article Periodical article Leiden University catalogue Leiden University catalogue WorldCat catalogue WorldCat
Title:La question éthique de la fin de vie à la lumière de l'eschatologie et de la thanatologie traditionnelles africaines
Author:Tsala Mbani, André Liboire
Year:2012
Periodical:Éthiopiques: revue socialiste de culture négro-africaine (ISSN 0850-2005)
Issue:88
Pages:215-226
Language:French
Geographic term:Africa
Subjects:euthanasia
cultural philosophy
ethics
Abstract:Cette réflexion porte sur la conception des soins en fin de vie et de l'euthanasie, de la notion de vie et de fin de vie. L'auteur explique comment les cultures africaine et occidentale sur le sujet sont en contraste, et de fait incompatibles. L'euthanasie, qu'elle soit causée par un acte commis ou omis, parce qu'elle traduit un certain déterminisme humain sur la vie, est contraire à la fois à l'eschatologie et à la thanatologie traditionnelles africaines. Selon la conception africaine, la vie de l'homme dépend de l'au-delà, elle est donc soumise à un ordre défini par la loi divine. Pour l'auteur, la pratique euthanasique à l'ordre du jour dans certaines sociétés occidentales qu'il qualifie d'utilitaristes, de matérialistes et de sécularisées, remet en cause l'ordre moral traditionnel régi par des valeurs commanditées par l'au-delà. En effet, la vie de l'homme, selon la pensée africaine, est régie par une loi qui s'impose à lui indépendamment de sa volonté, qui détermine l'existence humaine et définit sa qualité. Dans l'eschatologie traditionnelle africaine, la vie est considérée comme une donnée permanente, impérissable. Le problème de la mort est envisagé à l'intérieur du problème de la vie. La mort constitue un point de jonction ou d'alliage entre le passé, le présent et l'avenir. La perspective de la mort, c'est de perpétuer la continuité existentielle de la chaîne qui relie les ancêtres à ceux qui viendront. Par contre, en Occident, la mort est considérée comme la fin de la souffrance charnelle, une délivrance du destin absurde de l'homme. Bibliogr., réf. [Résumé ASC Leiden]
Views